Souscription clôturée

Dons collectés par la Fondation du Patrimoine : 36 883,00 €

  • montant affecté au financement des travaux : 35 567,24 €
  • frais de gestion : 1 315,76 €

Présentation du projet

Dinan : une cité d'origine féodale

Les origines de la commune de Dinan remontent à l’époque féodale. Nichée au coeur d’une vallée abrupte, Dinan domine la Rance à 75 mètres d’altitude. Même si certaines portions des remparts remontent au XIIIe siècle, c'est assurément aux XIVe et XVe siècles que se développe ce superbe ensemble fortifié.

Encerclant la ville d'une épaisse ceinture de granit, les remparts, dont il reste aujourd’hui 2 700 mètres, étaient percés de quatre portes : deux au Sud et deux au Nord. Au XVIIe et XVIIIe siècles, Dinan renforce sa position de ville commerciale et se développe en dehors de ses remparts. Au début du XIXe siècle, quelques tours de l'enceinte sont démantelées, puis en 1880, la puissante porte de Brest est rasée. Six ans plus tard, cette destruction conduit à la protection de toute l’enceinte par les Monuments Historiques.
Les remparts de Dinan au XXe siècle: L'urbanisation et certaines erreurs commises dans le passé, notamment la plantation d'arbres dont les racines détériorent la base des murs, détruisent insidieusement ce patrimoine. Des fissures apparaissent sur certains ouvrages au cours du XXe siècle.

La signature de convention pour ce projet de restauration a eu lieu le 5 mai 2009. L'inauguration a eu lieu le 10 juin 2011.

L'Association DINAN PATRIMOINE vient de voir le jour, avec pour objet de promouvoir toute opération relative au patrimoine public de DINAN, réunissant élus et amoureux de notre ville.
La première opération concerne les Remparts, ceinture unique en France de près de 3 kilomètres, bâtie au cours des siècles : elle est notre fierté, mais nous savons qu'elle est fragile : l'effondrement de Juin 2007 nous a rappelé l'urgence de travaux.
Si la Ville bénéficie d'importantes subventions, tout n'est pas pris en charge.
C'est ainsi que la Fondation du Patrimoine est intervenue, apportant son aide précieuse, et un premier mécène : la Fondation TOTAL, qui a fait un don important.
Mais les remparts ont besoin de vous : l'Association DINAN-PATRIMOINE lance, avec l'aide de la FONDATION du PATRIMOINE, une souscription publique faisant appel à votre générosité : Particuliers, Entreprises, Commerçants, Artisans... chacun peut apporter une participation, même modeste, à la restauration de nos remparts.

Vocation du site

La promenade de la Duchesse Anne

Au XVIIIe siècle, après une période de relatif abandon des remparts, un "Grand Chemin" est progressivement aménagé autour de l'enceinte. Entre 1745 et 1749, une première partie de la contrescarpe, à l'Ouest des remparts, est transformée en promenade. L'aménagement de la partie Nord suit de peu, alors que la partie Est doit attendre les années 1780.
Le chemin de ronde situé autour de la tour Sainte-Catherine est ainsi transformé en promenade et prend le nom de Duchesse Anne. Il longe le couvent des Catherinettes et surplombe la vallée de la Rance. La promenade de la Duchesse Anne est actuellement bordée, d'une part d'un parapet (vers l'extérieur de la ville), d'autre part d'un mur (côté ville).

La Fête des Remparts de Dinan

Pour sensibiliser les Dinannais et les autorités locales à la richesse de leur patrimoine, une Fête des Remparts a été créée en 1983. Ce festival médiéval se déroule dans la cité de Dinan tous les 2 ans et réunit environ 800 acteurs de l'Histoire vivante et plus de 100 000 visiteurs. Rencontrant rapidement un important succès, la Fête des Remparts de Dinan est aujourd’hui considérée comme étant une des plus importantes fêtes médiévales d’Europe.

Nature des travaux

Nature de l'opération

En juin 2007, suite à de fortes pluies, le rempart de la Duchesse Anne s’est effondré sur toute sa hauteur, sur un linéaire de 15 mètres environ et sur une moitié de son épaisseur. Il se détacha de la falaise pour s'écrouler face au viaduc enjambant la Rance.

L'opération a consisté à reconstruire la partie effondrée du rempart et à restaurer ce même ouvrage sur la partie allant de la poterne Cardinal jusqu’à l’angle du rempart situé directement au Sud de l’effondrement sur une longueur de 100 mètres environ.

L’intervention a porté sur :

  • la consolidation des parties existantes du rempart comprenant le confortement de l’assise rocheuse, la création d’un système de liaisonnement des deux murs, et l’amélioration du recueillement des eaux pluviales en tête de rempart afin d’éviter les infiltrations à l’intérieur des maçonneries ;
  • la restauration de manière traditionnelle des parements intérieurs et extérieurs du rempart afin d’améliorer leur étanchéité.

Partenaires

Le financement du projet a été réalisé grâce à :
La Fondation du Patrimoine, par le biais d’une souscription publique
La Fondation du Patrimoine, grâce au mécénat de la Fondation Total : apport de 70 000 euros
Le fonds de compensation pour la TVA (FCTVA)
La DRAC Le Conseil Régional de Bretagne
Le Conseil Général des Côtes d'Armor Assurance
La commune de Dinan